POURQUOI CREER VOTRE SITE INTERNET ?

Crédits Photos : HUHEZI. Licences Creatives Commons

Gérer sa com’, lorsqu’on est indé, peut parfois prendre des allures de parcours du combattant.  Sur quel réseau social dois-je m’inscrire ? Comment communiquer mon actualité ? Pourquoi personne ne like mes statuts. A force de se poser toutes ces questions, on en oublie l’essentiel. Ouvrir son site internet !

Internet, c’est comme dans la vie.
On pourrait comparer les réseaux sociaux à des endroits publics. Par exemple, Facebook serait un fast- food, où tout le monde y passe, mange rapidement et repart aussi vite. Twitter serait plus un club fermé, où on discuterait philosophie et autre débat politique pendant des heures sans faire avancer le train. Dans ces endroits, on vous voit rapidement, on vous entend un tout petit peu, mais finalement personne ne vous écoute réellement.

Le seul coin où vous êtes posés avec vos potes (peu importe le nombre), tranquillement, à siroter des bières, écouter de la zik avec attention et discuter de vous et des autres, c’est chez vous, dans votre appart ou votre maison.

Votre site internet, c’est votre appart !!!

Chez vous, vous personnalisez la déco comme bon vous semble, vous meublez chacune de vos pièces avec des objets qui vous représentent et qui ont de la valeur pour vous.  Lorsque vous organisez des soirées, vous offrez à diner et un tas d’autres petits goodies qui agrémentent vos retrouvailles avec vos amis. Votre site internet, c’est la même chose.

Chaque page correspond à vos pièces. Chaque vidéo ou article correspondent à vos meubles ou à votre déco, chaque téléchargement ou goodie offerts sont ces fameux plats que vous préparez et que vous proposez à vos invités lors de vos soirées. Surtout, vous n’êtes plus noyés dans le vacarme des réseaux sociaux, puisque chez vous, vous êtes le centre du monde.

CREER SON SITE, CE N’EST PAS SI COMPLIQUE.

Aujourd’hui, il y a énormément de possibilités pour créer un site. Pas besoin d’être un tueur en HTML ou PHP. Il suffit juste d’avoir un peu de goût, une charte graphique reconnaissable et le tour est joué.  Perso, j’utilise WordPress, mais il y a aussi Bandzoogle qui est pas mal foutu et qui permet de créer rapidement un site qui tient la route.
Certains d’entre vous utilisent peut être Wix, pour ma part, sans trop connaître, j’avoue ne pas avoir été emballé.

Pensez surtout à votre nom de domaine. Faites en sorte qu’il soit court et proche de votre marque, par exemple www.laprincesse.fr , www.lesacharnes.org.
Evitez les adresses à rallonge avec des points et des tirets comme  www.ceciestmonsiteinternet.com, ou encore www.bienvenue-chez-moi-faites-comme-chez-vous.com, car ce genre de nom de domaine est très difficile à retenir.

 

Si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête avec la création de votre site, vous pouvez passer par des agences spécialisées. Ca vous coutera de l’oseille, mais au moins vous aurez un site de qualité.

Lors de la sortie de notre album « meilleur espoir féminin », nous avons fait appel à l’agence TEAMS créée par Gabriel Hallé et Stéphane Kouchian et je peux vous dire qu’en plus de nous avoir fait un site superbe, ils m’ont formé à l’utilisation de WordPress ce qui m’a  rendu indépendant sur ce point et m’a permis de créer plusieurs sites comme celui du photographe Jean Lionel Parot (qui est aussi le bassiste de la Princesse), celui des Acharnés, et de mettre à jour celui de La Princesse en fonction des périodes. Actuellement il est horrible, comme quoi, parfois on peut se foirer méchamment…

A l’époque, nous avions eu beaucoup de retours positifs sur l’aspect visuel, tant de la part des personnes qui nous suivent que de certains médias. Notre site était une vraie plus value pour nous.

 

L’OBJECTIF PRINCIPAL : INVITER TOUT LE MONDE A VENIR CHEZ VOUS.

Vous constaterez, avec l’image ci dessous, qu’on ne s’improvise pas infographiste du jour au lendemain… Bref, j’ai voulu vous montrer par ce magnifique chef d’oeuvre, que votre site est l’endroit où votre message est le moins flou… Je vous prie de bien vouloir me pardonner pour cette lamentable faute de goût. Promis, la prochaine fois, je ferais appel à un pro.

 

infographie réseaux sociaux

Vous devez toujours avoir cette idée en tête, votre site est l’endroit central de votre com’ Web. Vous devez faire en sorte que vos amis virtuels passent régulièrement pour prendre de vos nouvelles et voir si vous offrez encore un petit truc à grignoter.

Ne soyez pas radins sur ce que vous offrez, Je dirais même offrez tout ce que vous pouvez tant que vous n’avez pas atteint un nombre certain d’inscriptions à votre newsletter ou d’abonnements. La musique est devenue accessible gratuitement et facilement et vos fans (sauf vos parents éventuellement…) achèteront surement le dernier album de Metallica, mais pas le vôtre…

Mettez vos visiteurs à l’aise en dévoilant les phases cachées de votre projet. Là, vous pouvez vous lâcher pour raconter le moindre détail de votre aventure. Dévoilez à tous vos visiteurs que ce n’est pas qu’un simple passe temps, mais que vous fonctionnez comme les pros. Il n y a que sur votre site que vous pouvez prendre votre temps pour expliquer tout cela.

Ce sont vos règles et vos codes. Rien ne vous est imposé.

Je vous conseille de faire un tour sur l’excellent blog de Virginie Berger qui s’appelle Don’t Believe The Hype, vous y trouverez une mine d’informations vous permettant de mieux comprendre les rouages de la com’ sur le web. C’est sur ce site que j’ai puisé une grosse partie de mes connaissances.

Une chose très importante que j’allais oublier de vous dire avant de vous quitter. Ne laissez pas mourir votre site. Si vous n’avez pas d’actu mettez-le en maintenance (évidemment je ne l’ai pas fait pour La Princesse, parce que parfois je suis un boulet…) ou fermez- le si vous ne voulez plus qu’on entende parler de votre projet.

J’espère que cet article vous aura filé quelques pistes pour que votre présence sur le web ne soit pas une simple goutte d’eau dans l’océan, mais plutôt qu’elle devienne un endroit où il fait bon s’arrêter pour prendre du bon temps et ce quelque soit la taille de votre communauté.
Si vous avez un site, n’hésitez pas à me donner l’adresse dans les commentaires en dessous de cet article, j’y passerai volontiers.
Partagez ce post, discutez en avec vos potes et dites- moi ce que vous en pensez.

Merci à tous d’être des Acharnés.

A bientôt,

Vincent

8 Comments

  1. Salut Vincent,

    Merci pour ce charmant article !
    Juste par curiosité, quel thème wordpress as-tu utilisé ? As-tu utilisé un thème payant ?
    Je me pose la question de savoir si le fait d’utiliser un thème gratuit est suffisant pour un début de site.
    Notamment, la mode semble être au fond blanc pour les sites (comme le tien d’ailleurs).
    Or beaucoup de thèmes wordpress gratuits imposent des lettrines en blanc…

    N’hésite pas à visiter mon humble site qui ressemble à un appartement en plein déménagement. Niveau son c’est assez limité mais j’en garde un peu sous le coude pour la suite.

    Feras-tu prochainement un article sur la gestion des newsletter ? Je serais curieuse d’apprendre de ton expérience (dans la mesure où un des buts d’un site web est d’avoir suffisamment d’adresses mails pour la diffusion de newsletters).

    Je te souhaite une bonne soirée.

    Daphné

    • Salut Daphné.
      J’utilise le thème gratuit MH Theme. Pour démarrer un thème gratuit convient très bien. Ensuite libre à chacun de choisir les couleurs. perso je trouve que l’écriture en noir sur fond blanc explose moins les yeux quand tu as bcp de choses à lire.

      Je ferais surement un billet sur les newsletters d’ici quelques temps. J’irais faire un tour sur ton site voir ce qu’il y a dans les cartons…
      Merci pour ton passage ici !
      A bientôt,
      Vincent

    • Salut Graph,
      Je ne connais pas tellement Wix, mais je l’ai testé, il y a 2 ans je crois. Je le trouvais trop restreint par rapport à mes besoins. Cela dit, si tu y trouves ton compte, ce n’est pas une obligation d’en changer. Le but est de ne pas galérer pour les mises à jour, donc plus tu maîtrises ton outils et plus ce sera facile pour toi.
      A bientôt,
      Vincent

  2. Yoho !

    Il a des lacunes, et j’en suis conscient, mais j’ai ma petite fierté (pour une fois 😉 ) d’en être l’auteur.
    Voici donc le site Rock Pirate de l’équipage de Bâbord : http://www.babordrock.com
    Une refonte est prévue pour… quand j’aurai le temps ^^

    Sinon, je suis tout à fait d’accord sur le fait que le site est indispensable (et pas que pour un groupe !).
    Perso, j’ai retroussé mes manches et me suis plongé dans le php et consors… Je ne le conseillerais qu’aux plus courageux, désireux de conserver une grande liberté graphique et conceptuelle, n’ayant pas les moyens de dépenser le prix des professionnels et ayant beaucoup de temps à y consacrer 😉
    Vous remarquerez toutefois l’intégration de médias stockés sur d’autres sites via les « widgets » youtube ou bandcamp par exemple. Utilisez les ! Ça facilite la vie, réduit le stockage nécessaire à votre site, et donne aussi de la visibilité sur ces sites…

    À vos remarques, prêts, cliquez !
    🙂

  3. Je suis d’accord avec toi qu’il faut son site, son chez soi.
    En revanche , sur le point « […]en dévoilant les phases cachées de votre projet. Là, vous pouvez vous lâcher pour raconter le moindre détail de votre aventure » je suis sceptique, avec le recul. J’ai la nostalgie d’une époque où on ne savait presque rien de groupes dont on adorait tel ou tel album. A peine savait-on quelle tronche ils avaient (car il y avait au mieux une photo floue dans le livret du skeud) alors les conditions d’enregistrement ou les préparatifs de tournée ça n’était même pas imaginable d’en choper le moindre fragment.
    Le parfum de mystère était bien plus enivrant que l’étalage d’anecdotes dont nous abreuvent aujourd’hui tant de groupes avant même qu’on ait pris le temps de découvrir leur musique (même si beaucoup le font avec talent il faut le reconnaître). « Less is more », la machine à fantasme peut ainsi tourner plein pot.

    Ce blog est passionnant.

    • Merci Julien,
      Effectivement, aujourd’hui nous sommes abreuvés d’images de studio, de live etc… Cultiver le secret peut être une bonne stratégie pour des artistes exposés.
      Cela dit, c’est à nous de réfléchir à ce que l’on souhaite dévoiler. On pourrait par exemple se focaliser sur l’écriture d’un album ou sur la mise en place d’une tournée. Y’a encore plein de choses à explorer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.